[Actualités] Le patron de Megaupload se défend dans la presse

Pour la première fois depuis sa remise en liberté, Kim Dotcom a accordé une interview aux médias néo-zélandais. Il a accusé les USA de monter un dossier trompeur et malveillant contre lui.

Le fondateur du site internet Megaupload.com, inculpé pour escroqueries et violations des droits d’auteurs, a accusé les Etats-Unis de monter un dossier “trompeur et malveillant” contre lui et estimé qu’ils ne pourront pas gagner en justice.

“Pour chaque mail dans leur dossier d’accusation, j’en ai une centaine qui le démontent”, a déclaré Kim Schmitz, alias “Kim Dotcom”, au New Zealand Herald, dans sa première interview à la presse depuis sa remise en liberté sous caution la semaine dernière.

La justice américaine accuse les responsables du site d’avoir tiré 175 millions de dollars US (132 millions d’euros) d’activités criminelles et causé un préjudice de 500 millions de dollars US aux détenteurs des droits, en proposant des copies piratées de films de cinéma, programmes télévisés et autres contenus.

Fermé le 19 janvier

Créé en 2005 et installé à Hong Kong, le site Megaupload, qui affirmait rassembler chaque jour 50 millions d’utilisateurs et représenter 4% du web, a été fermé le 19 janvier par la justice américaine.

Mais selon Kim Schmitz, un Allemand de 38 ans, ces accusations ignorent les preuves montrant qu’il a tenté personnellement d’empêcher les pirates d’accéder à Megaupload et qu’il emploie une équipe de 20 personnes chargées de retirer du site des contenus pouvant provenir de piratage.

“Comment faites-vous pour sélectionner (les informations) qui sont si trompeuses et si malveillantes? Pour moi, assis dans ma prison, je me dis +pourquoi font-ils cela? Ils ne peuvent pas gagner+”, a déclaré l’homme d’affaires qui a passé un mois en prison à Auckland (nord), avant sa libération sous caution.

Demande d’extradition en août

La demande d’extradition des responsables du site présentée par les Etats-Unis devrait être entendue le 20 août. Les autorités américaines ont indiqué qu’elles réclameraient la peine maximale de 20 ans de prison, en cas de procès aux Etats-Unis.

Dans son interview, Kim Dotcom souligne qu’il veut rester en Nouvelle-Zélande. “C’est le pays où je veux vivre et où je veux que mes enfants grandissent, j’aime être ici”, a déclaré ce père de trois enfants, dont l’épouse attend des jumeaux.(afp/Newsnet)

Gallery | This entry was posted in Actualité Hack and tagged , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s