[Actualités] Les utilisateurs de Mac sont-ils trop naïfs?

Influencés par le marketing rassurant d’Apple, les utilisateurs de Mac ne se protègeraient pas assez des virus et chevaux de Troie, selon certains spécialistes.

Le temps où Mac était synonyme de sécurité sans faille et d’insouciance face aux virus informatiques est-il révolu? Un nombre croissant de maliciels cible les ordinateurs à la pomme, à mesure qu’Apple  grignote des parts de marché. Le dernier en date, FlashbackG, a été découvert il y a une semaine. Il exploite une faille encore présente sur certains ordinateurs qui ne sont pas à jour.

Un cliché persistant

Mais le cliché sur la sécurité des Macs perdure dans l’esprit des utilisateurs. Conséquence, ils ne se méfient pas assez, selon plusieurs spécialistes cités par le site PC pro, installent des logiciels sans se préoccuper des risques et renoncent souvent à doter leur ordinateur d’un antivirus.

«Les propriétaires de Mac sont influencés par le marketing d’Apple, qui propage un sentiment de sûreté», note Julien Bachmann, ingénieur chez SCRT, société spécialisée dans la sécurité des systèmes d’information.

La firme à la pomme entretient à dessein la confiance de ses adeptes. Pour vanter son dernier OS, Mountain Lion, elle utilise par exemple sur son site l’expression: «la sécurité, sans même y penser». L’argument de vente est imparable, mais côté responsabilisation de l’utilisateur, on repassera.

Confiance justifiée

Pour Vincent Mury, patron de l’Age du soft à Morges, et revendeur Apple agréé, la confiance dans la sécurité des Mac est justifiée. «Le biotope Mac est très peu attaqué. C’est sans commune mesure avec les PC. Franchement, nous ne visons pas dans l’angoisse pour l’instant et je croise les doigts pour que ça dure.»

Le spécialiste, qui voit passer des milliers de machines par an, ne recommande pas d’antivirus à ses clients. «Et ça n’est pas de l’inconscience, précise Vincent Mury. Vu l’absence relative de menaces, un antivirus qui vous sollicite à tout bout de champ irait à contresens de la performance et du confort. Il faudra changer de stratégie quand il y aura péril à l’horizon.»

58 maliciels Mac en 2011

Reste que «tous les OS ont des failles», comme le rappelle Julien Bachmann. Entre avril et décembre 2011, 58 maliciels dédiés aux Mac sont apparus pour tenter de les exploiter. «Le phénomène est très modeste, comparé aux attaques contre les PC, mais le trend est bien là et intéresse toujours plus de spécialistes de la sécurité».

Apple ne reste pas les bras croisés pour autant et propose des outils pour optimiser la sécurité. Sur son dernier OS, il est possible par exemple de paramétrer quelles Applications peuvent être téléchargées et installée. La fonctionnalité Gatekeeper permet de maintenir l’utilisateur lambda dans le giron du Mac App Store, en lui promettant des logiciels expurgés de tout maliciel. Une manière pour Apple de couvrir un pan de sécurité sans agiter le spectre repoussant d’un antivirus.(Newsnet)

Gallery | This entry was posted in Informatique and tagged , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s